jeudi 19 avril 2018

202 - "L'empoisonneuse d'Istanbul" de Petros Markaris






Sur fond de trame policière, Petros Markaris nous dévoile ici les motifs de dissension entre la Grèce et la Turquie.



Le Commissaire Kostas Charitos se débat dans une crise familiale grave ! Pensez donc, Katérina, sa fille a décidé de se marier civilement sans passer pas la case religieuse...  Pour oublier cette situation insupportable, il décide d'une petite escapade à Istanbul en compagnie de Adriani son acariatre épouse. Ce petit séjour turque devrait les requinquer.






Mais c'est sans compter sur Maria Chabou, une nonagénaire soufreteuse qui a décidé de revenir à Istanbul empoisonner ceux qui l'ont humiliée lorsqu'elle était une orpheline Roum et pourrir ainsi les vacances du Commissaire Charitos...





Celui-ci, bon gré mal gré, va devoir collaborer avec Murat, un jeune policier turc, né en Allemagne, mariée à une intellectuelle athée qui a décidé de porter le tchador pour revendiquer tout simplement son droit à la liberté de faire ce qu'elle veut, comme elle veut, quand elle veut...

L'enquête des deux compères va nous permettre de découvrir Istanbul, ses rues étroites et encombrées, ses tavernes, ses habitants, sa gastronomie.






Petros Markaris met en scène aussi et surtout cette fameuse communauté Roum, (les Grecs de Constantinople) qui ont subi tant de persécutions, accusés d'être Grecs en Turquie et Turcs en Grèce !  et dont est issue Maria notre empoisonneuse de tyropita...






Au fil des chapitres, notre commissaire va révéler toute son humanité et son empathie pour la meurtrière qui au soir de sa vie est revenue au pays se faire justice.



Cette enquête est agréable à lire pour ceux qui connaissent Istanbul. Ils reconnaîtront avec plaisir les lieux et l'ambiance de la ville. Quant aux autres, une fois le livre fermé, ils n'auront qu'une envie : y aller !!!









Né en 1937 (81 ans) à Istanbul, Petros Markaris a étudié l'économie avant de commencer à écrire.
Auteur de théâtre, créateur d'une série très populaire pour la télévision grecque, il a collaboré comme scénariste avec le réalisateur Théo Angelopoulos et a traduit en grec des œuvres littéraires de Brecht et de Goethe.
Les enquêtes du commissaire Kostas Charitos sont largement traduites et sont des best-sellers en Grèce et en Allemagne.



...


dimanche 1 avril 2018

201 - "Des forêts et des âmes" de Elena Piacentini





L'industrie pharmaceutique sur le banc des accusés...


Je ne connaissais pas l'auteur : Elena Piacentini, mais je sens que je vais en devenir addict !
Je précise que malgré son nom qui sent bon la Corse, Elena vit sur "le continent", plus précisément à Lille où se déroule le début de l'action "Des forêts et des âmes".

L'histoire démarre avec un "accident" (?) de voiture. Mais est-ce un accident ?
La jeune Aglaé appartenant à la PJ de Lille a été renversée par une voiture, le chauffard a pris la fuite et la jeune femme est plongée dans le coma.

Le commandant Leoni a des doutes d'autant que le passé de la jeune cyber-policière comporte plus d'une zone d'ombre. L'enquête sur Aglaé va mener Leoni, flanqué de son amoureuse Eliane (la médecin légiste) dans les superbes forêts vosgiennes et en particulier dans une clinique qui semblait fort intéresser Aglaé.




Que cherchait-elle ?

Petit à petit, Leoni se rapproche du sujet et ... dangereusement d'un grand laboratoire pharmaceutique qui exploite une molécule "miracle" sensée lutter contre la dépression.
Beaucoup d'argent est en jeu et avec lui ses corollaires : pouvoir, dissimulation, manipulation, intimidation, corruption en tout genre et pourquoi pas : le crime !

A la fin du livre,  il y a une synthèse de la situation actuelle de l'univers pharmaceutique essentiellement mercantile qui a servi de base pour cette fiction.






L'auteur Elena Piacentini nous sert des personnages attachants et simples, comme la grand-mère de Leoni qui malheureusement s'exprime beaucoup en dialecte corse non traduit... Les descriptions sont parfois poétiques et l'intrigue est bien menée.




Bref, une lecture que je recommande !








Elena Piacentini est née à Bastia (Corse) le 05.11.1969
Elle vit à Lille comme Leoni le héros de ses livres

- Un Corse à Lille
- Art brut
- Vendetta chez les Chtis
- Carrières noires
- Le cimetière des chimères
- Aux vents mauvais
...


...




jeudi 22 mars 2018

200 - "Le beau mystère" de Louise Penny





Une atmosphère particulière...


Caché au creux d’'une forêt sauvage du Québec, le monastère Saint-Gilbert entre- les-Loups n’'admet aucun étranger.
Vingt-quatre moines y vivent cloîtrés, prient et chantent selon un rituel immuable.
Ils cultivent des légumes, élèvent des poules et fabriquent un chocolat délicieux.




Mais la particularité de cette communauté qui a fait vœu de silence tient au ... chant !!!
En effet, le monastère Saint-Gilbert entre-les-Loups est devenu célèbre grâce à un CD (un seul !) de ses chants grégoriens issus du Moyen-Age envoûtants et mystérieux, dont l’'effet est si puissant qu’'on le nomme "“le beau mystère".





 La sérénité de ce lieu religieux  est rompue lorsque le chef de chœur est retrouvé assassiné.

 L'inspecteur Gamache et  son adjoint Jean-Guy Beauvoir sont chargés de l'enquête

Ils cherchent quel est le maillon faible dans ces vies consacrées a l’'amour de Dieu.

Cette retraite forcée va les placer devant leurs propres failles.

L'auteur Louise Penny décrit avec justesse cette ambiance singulière.
Elle propose une incursion dans l’univers d’un monastère et les tréfonds de l’âme humaine




Ses explications sur le chant grégorien sont très fournies.

 Elle a  reconstitué avec un art consommé les séquences complexes du plain-chant.


Cette intrigue sort de l'ordinaire et malgré la lenteur du récit, je recommande cette lecture...







Louise Penny est née à Toronto (Canada) en 1958.
Elle a longtemps travaillé comme journaliste à la radio anglaise de Radio-Canada avant de se consacrer à l'écriture. 

« En plein cœur », le premier titre de sa série avec l'inspecteur Armand Gamache  a remporté un nombre remarquable de prix et les ouvrages suivants ont confirmé ce succès.

Ses romans figurent aux palmarès des meilleures ventes.

Elle demeure à Sutton au Québec où se situe le décor des principales enquêtes de son inspecteur.

Les livres de cette série lui ont valu quatre fois de suite (2007–2010) le prix Agatha pour le roman policier de l’année.


samedi 10 mars 2018

199 - "Femme de tête" de Hanne Videke Holst





Le monde politique : son univers impitoyable !!!



Après : "L'héritière"  (ma critique N° 137 du 01.09.2016) et "Le Prétendant" (ma critique N° 198 du 04.03.2018) Hanne Vibeke Holst poursuit le parcours de ses personnages fétiches dans "Femme de tête".

C'est ainsi que nous retrouvons :
-  la porte-parole des sociaux-démocrates danois : la rafraîchissante Charlotte Damgaard
-  la très charismatique présidente du parti : Elisabeth Meyer, une femme brillante, redoutée de tous, y compris de son mari qui l'adore aveuglément...
- et la jeune Yasemin, assistante parlementaire d'origine turque

La campagne pour la place suprême de Premier Ministre du Danemark fait rage quand Elisabeth Meyer constate, abasourdie, qu'elle est atteinte d'Alzheimer...

Alors que ses souvenirs s'effritent petit à petit et que les mots se bousculent dans sa bouche, son principal défi est de cacher sa maladie à son entourage politique, aux médias et même à ses proches qui la trouvent de plus en plus étrange et inquiétante.

Un véritable parcours du combattant va s'engager dans une atmosphère électrique où les attentats racistes se multiplient.

Elisabeth Meyer face à la montée de l'extrémisme et des attentats a la répartie cinglante, de celle  qui envoie au tapis ses adversaires les plus aguerris. Elle ne fait pas de concession.


 Au fil des pages, le lecteur  s’immisce dans sa vie privée.  Il y découvre son passé dans une famille juive, un passé qu'elle a toujours refoulé et caché, le développement de sa maladie et ses corollaires, le doute, la vulnérabilité, la faiblesse.



 Un suspense politique prenant qui embrasse les problématiques contemporaines !   J'ai adoré !!!







Hanne-Vibeke Holst est née le 21 Février 1959 à Hjorring au Danemark.

Elle a été journaliste politique avant de se consacrer pleinement à l'écriture.
Elle s'est illustrée par son engagement pour la cause des femmes.
Actuellement, elle siège comme membre de la Commission danoise de l'UNESCO.

Ses romans sont des best-sellers vendus à plus d'un million d'exemplaires et traduits en plusieurs langues.


dimanche 4 mars 2018

198 - "Le Prétendant" de Hanne Vibeke Holst





Au Danemark, la quête effrénée du pouvoir



Après avoir lu "L'Héritière" (voir ma critique N° 137 du 01.09.2016), je me suis plongée avec délice dans le deuxième tome d'Hanne Vibeke Holst qui réunit les mêmes personnages.


Au Danemark en novembre 2001, le parti social démocrate subit une défaite écrasante lors des élections.




Le Premier ministre Per Vittrup est renversé au profit d'un gouvernement social libéral.

Cet échec est l'occasion pour Gert Jacobsen,  ex-ministre des Finances, de briguer la tête du parti et de se lancer dans une ambitieuse course à la popularité pour s'attirer les suffrages.
Il est... irritant d'intelligence, de culture et de séduction !

Mais l'homme dissimule une part d'ombre dont sa femme, la bouleversante Linda, ne cesse de faire les frais, encaissant les coups et noyant son amour masochiste dans l'alcool.
Au fil des pages, nous espérons que les violences exercées depuis trente ans, soient révélées au grand jour. Mais que nenni, ma brave dame !
Voilà un secret bien gardé... par l'épouse elle-même qui est dans le déni le plus total.
Ce n'est donc pas cela qui fera tomber le "Prétendant", pitoyable mari violent.







Le "grain de sable" s'appellera Yasemin, d'origine kurdo-turque.
 Elle est sa nouvelle et très belle stagiaire, brillante étudiante en politologie.
C'est pour elle, qu'il perdra tout contrôle... et que cela (heureusement !) lui sera fatal.






"Le Prétendant" est une plongée dans les arcanes du pouvoir et des guerres sans merci que se livrent tous ces hommes et femmes affamés de pouvoir. Entre coups bas et sordides manipulations, la vie politique danoise en prend pour son grade.

Mais si la politique est le fil conducteur du roman, nous y trouvons aussi d'incroyables portraits de femmes dans un contexte social agité :  Linda, la femme battue ,  Elisabeth Meyer, le membre le plus viril du gouvernement ! Charlotte Damgaard, la fée clochette,  Yasemin, la jeune stagiaire d'origine turque, etc...

Je vous conseille de lire "Le Prétendant", les pages se tournent toutes seules, sans temps mort,  un véritable intérêt pour la vie de ces personnages terriblement humains.



 Un pavé délectable de 750 pages !!!











Hanne-Vibeke Holst est née le 21 Février 1959 à Hjorring au Danemark.

Elle a été journaliste politique avant de se consacrer pleinement à l'écriture.
Elle s'est illustrée par son engagement pour la cause des femmes.
Actuellement, elle siège comme membre de la Commission danoise de l'UNESCO.

Ses romans sont des best-sellers vendus à plus d'un million d'exemplaires et traduits en plusieurs langues.



...


mardi 27 février 2018

197 - "Les caves du Majestic" de Georges Simenon






Encore un bon cru de notre cher Simenon...

Le "Majestic" est un palace imaginaire situé sur les Champs-Elysées.
L'employé préposé à la préparation des petits déjeuners, un certain Prosper Donge, grand, maigre et roux a le malheur de se montrer un peu trop curieux quand il arrive sur les lieux de son travail très tôt le matin.. Il y a dans les vestiaires, une porte qui bâille et Prosper Donge ne peut s'empêcher de l'ouvrir.

Mal lui en prend : le vestiaire N° 89 est occupé par le cadavre d'une cliente américaine.

Prosper Donge a le profil idéal d'un assassin qui tue sous l'emprise d'une passion non partagée.
Mais notre fin limier Maigret se méfie des évidences et des premières impressions. Et il a raison !
Car un second crime a lieu sur la personne du veilleur de nuit.
Qu'est-ce qui peut relier tout ce petit monde ?

Au diable, la discrétion imposée par la direction du Majestic, Maigret met son nez partout.
Parallèlement à l'enquête, nous découvrons les coulisses d'un grand palace parisien...


L'enquête nous tient en haleine jusqu'à son dénouement.












Georges Simenon est né à Liège (Belgique) le 12 février 1903
et il est mort à Lausanne (Suisse) le 4 septembre 1989.

D'abord journaliste, auteur sous différents pseudonymes de romans populaires, il créa en 1931 le personnage de Jules Maigret qui le rendit universellement célèbre.

Il publia sous son nom plus de 200 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques.



...





mercredi 21 février 2018

196 - "Le tilleul du soir" de Jean Anglade





Un roman drôle et émouvant sur la vieillesse et la solitude en milieu paysan...

Sur ce thème, Jean Anglade réussit le tour de force de nous concocter une histoire à la fois drôle et émouvante.

Mathilde, 80 ans, qui vit seule dans sa maison isolée, fait une chute en se levant de son lit.
Tout tourne autour d'elle.
"C'est la fin du monde, ma pauvre !" se dit-elle.
Et c'est ainsi que le docteur Lenoir qui passe la voir régulièrement lui conseille de vendre sa maison, de se séparer de ses lapins, de ses poules, de son oie et de ses biquettes pour rejoindre la quiétude et le confort moderne d'une maison de retraite appelée "Doux Repos"... Tout un programme !

Mathilde se montre farouchement opposée à la proposition du médecin.
Mais les mois passent et sa santé ne s'améliorant pas, elle se résigne à céder aux injonctions de celui-ci quand il lui dit qu'une place vient de se libérer et qu'elle ne doit pas laisser passer cette occasion.

C'est ainsi qu'elle arrive à "Doux Repos", prélude du ... repos éternel ?
La chambre proprette et tout confort que lui a fait miroiter le médecin est en fait une pièce qui n'a pas de porte, dont les cloisons ne montent pas jusqu'au plafond et qui est déjà occupée par une mémé pas commode...

Mathilde digne et généreuse s'ingénue à s'habituer à sa nouvelle vie, en compagnie de vieillards édentés, à moitié givrés, dont elle découvre les angoisses, les mesquineries, et heureusement les fantaisies.

Car cette plongée dans l'univers d'une maison de retraite se révèle très drôle !
Jean Anglade réussit le tour de force de nous faire rire avec des situations déjantées, comme la cérémonie de baptême d'un poupon qu'une des résidentes croit être son enfant, ou alors la découverte de la télévision offerte à une centenaire qui est sourde et aveugle ! ou bien encore les agissements d'un soi disant ancien avocat qui n'hésite pas à manigancer pour se faire de l'argent de poche.


Un très bon moment de lecture ! J'ai beaucoup apprécié...









 
 
 
 Jean Anglade : "le Pagnol auvergnat" est né en 1915 et mort en  2017 à l'âge de 102 ans!
 
Il est né à Thiers, en Auvergne, d'une mère domestique et d'un père ouvrier maçon.
 
Formé à l'Ecole normale d'instituteurs de Clermont-Ferrand, il enseigne et devient professeur de lettres, puis agrégé d'italien.
 
Il a 38 ans lorsqu'il publie son premier roman : Le Chien du Seigneur.
 
A partir d'Une pomme oubliée en 1969, adaptée pour la télévision, il consacre la plus grande part de son œuvre à son pays natal, ce qui lui vaudra d'être surnommé le "Pagnol auvergnat" avec plus d'une cinquantaine de romans à son actif.
 
Il a été aussi essayiste et traducteur.
 
Il a exploré tous les genres : biographies, poésie, théâtre, scénarios de films.
 
Il est mort à 102 ans près de Clermont-Ferrand.
 
 
 
...





 

jeudi 15 février 2018

195 - "L'invention de la Nature" de Andrea Wulf




La vie étonnante d'un génie aventurier : Alexander von Humboldt


Naturaliste, géographe, explorateur, Alexander von Humboldt (1769-1859) est le grand scientifique des Lumières.




Il a donné son nom à des villes, des rivières, des chaînes de montagnes, à un courant océanique d'Amérique du Sud, à un manchot, à un calmar géant.
Il existe même une Mare Humboldtianum sur la Lune.



Sous la plume d'Andrea Wulf, sa vie se lit comme un roman d'aventures : Humboldt a organisé des expéditions dans la forêt tropicale, escaladé les plus hauts volcans du monde, comme le Chimborazo dans les Andes.


Humboldt devant le Chimborazo dans les Andes


Il était l'ami des princes, des présidents, des révolutionnaires, des scientifiques et des poètes.
Thomas Jefferson l'a accueilli comme un ami.
Mais Napoléon le jalousait et a voulu l'expulser de France...
Simón Bolívar s'est imprégné de ses idées pour mener à bien sa révolution.
Darwin a embarqué sur le Beagle à cause de lui.
Le capitaine Nemo de Jules Verne possédait tous ses livres dans sa bibliothèque.



À une époque où l'on pouvait embrasser toutes les connaissances scientifiques, Humboldt n'a cessé d'arpenter le monde pour en déceler les secrets et les expliquer.






En 1800 déjà, il prédisait les changements climatiques causés par l'homme. Ses idées ont révolutionné la science, la politique, l'art et la théorie de l'évolution.






Grand visionnaire, amoureux du monde vivant, de ses mystères et de ses beautés, Humboldt a inventé la nature telle que nous la percevons aujourd'hui.



"L'invention de la Nature" est un livre magnifique que tout le monde devrait avoir lu !





 
 
 
Andrea Wulf est née en Inde en 1972. Elle a grandi en Allemagne et vit actuellement en Angleterre.
 
Elle est l'auteur également de :
The Brother Gardeners
The Fouding Gardeners
 
Passionnée par le monde végétal, la géographie et la littérature, Andrea Wulf collabore à de nombreux journaux, dont le Guardian, le Los Angeles Times et le New York Times..
 
Couronné de nombreux prix, "L'invention de la nature" a figuré dans la liste des dix meilleurs livres de 2015 du New York Times.
 
 
...
 
 
 
 
 
 
 

samedi 10 février 2018

194 - "Un Anglais sous les Tropiques" de William Boyd






Désopilant !!! Une satire typiquement britannique



Au fin fond d'une contrée de l'Afrique occidentale, à Kinjanja, colonie imaginaire du défunt Empire britannique,  les fonctionnaires de l'Ambassade de Sa très Gracieuse Majesté suent sous un soleil de plomb.

Avec paresse et arrogance, ils occupent leurs journées sans intérêt entre paperasses, parties de golf, piscine et échanges d'invitations entre expatriés.

Dans ce coin de cambrousse surchauffée, Morgan Leafy, traqué par l'alcool, l'embonpoint et la calvitie, est un  fonctionnaire en titre qui se la coule douce tout en s'ennuyant ferme.

Son supérieur lui confie toujours des missions pourries !

Jugez plutôt :
Il lui demande de se déguiser en Père Noël pour la venue d'une Lady représentant Sa Très Gracieuse Majesté. Evidemment la situation lui échappe et il se couvre de ridicule.
Une autre fois, son Supérieur  outré qu'une de ses domestiques soit morte près de sa maison,  lui intime l'ordre de déplacer le cadavre loin de sa vue...

Tiraillé entre l'hypocrisie coloniale de son administration et les traditions superstitieuses des populations locales, la situation du modeste fonctionnaire bascule dans l'horreur et l'absurde.



Laissez vous séduire par ce tout premier livre de William Boyd où il dresse un portait de l'Angleterre coloniale au vitriol !!!





William Boyd
Né en 1952, l’écrivain britannique William Boyd, qui est aussi scénariste et réalisateur, a publié douze autres romans comme Un Anglais sous les tropiques, La croix et la bannière, La vie aux aguets, Orages ordinaires, l'attente de l'aube, Les vies multiples d'Amory Clay, A livre ouvert...

 Il partage son temps entre Londres et la Dordogne.




Voir mes autres critiques de livres de William Boyd :
- "Les vies multiples d'Amory Clay"  chronique 150 du 17.12.2016
- "A livre ouvert" chronique du 02.04.2016


...

vendredi 2 février 2018

193 - "Mamie cherche les embrouilles" de Mario Giordano






Léger et loufoque !

Isolde Oberreiter, alias "Mamie Poldi" est une Munichoise qui a épousé Giuseppe un Sicilien exilé à Munich.

Extrait :
"Ma tante Poldi.  Tout un poème. 
Ca, elle ne passait pas inaperçue avec son penchant pour le glamour.
Si elle s'était un peu arrondie, ces dernières années, et malgré les quelques rides qui lui avaient creusées, il faut bien l'avouer, l'alcool et la morosité, elle n'en demeurait pas moins éblouissante."







Quand Giuseppe décède, Poldi qui a 60 ans décide de réaliser son vœu le plus cher : mourir avec vue sur la mer. Et en famille. C'est à dire en compagnie des 3 sœurs de son mari qui vivent à Catane en Sicile.  Tout près de l'Etna !




Et c'est là que l'aventure commence pour Poldi  quand Valentino, son homme à tout faire va être retrouvé assassiné. Elle se transforme alors en enquêtrice aux côtés du beau commissaire Montana qui finira par tomber dans son généreux décolleté !

L'histoire est racontée par son neveu, un apprenti écrivain qu'elle héberge dans les hauteurs de sa maison.

La couverture du livre original est bien plus drôle que celle de l'édition française :




Mario Giordano est surtout un auteur pour enfants et cela se ressent dans l'écriture. Il y a une sorte de naïveté dans ses propos et l'on sent qu'il doit se taper sur les doigts pour arrêter ses élucubrations de grand adolescent...

Pour se rattraper, il rajoute quelques scènes de sexe, il saupoudre le tout de références philosophiques et il fait gronder l'Etna quand ça l'arrange !!!






Vite ! un petit tour à Catane en Sicile pour goûter à tous les bons petits plats dont nous régalent Caterina, Teresa et Luisa, les belles-soeurs de Poldi, au fil des pages !







 C'est un livre qui vous fait passer un moment agréable et divertissant aux couleurs  gourmandes de la Sicile.










Mario Gordano est né en Italie le 19.06.1966
Il a étudié la philosophie et la psychologie à l'université de Düsseldorf.
Journaliste, auteur de romans et de livres pour enfants, il est aussi scénariste.
Son roman Black Box a été adapté en 2001 au cinéma.


...










samedi 27 janvier 2018

192 - "Si la lune éclaire nos pas"de Nadia Hashimi






L'histoire d'une Cendrillon Afghane...


Chaque page de ce récit amène son lot de malheurs.

Le livre est écrit à la première personne.
C'est l'histoire de Fereiba une Afghane pour qui tout va de travers depuis sa naissance...

Jugez plutôt :
Sa naissance donne lieu à la mort de sa mère.
Le père est inconsolable.
Fereiba est considérée dès lors comme porteuse "du mauvais œil"
Mais la famille oblige le veuf à se remarier.
La marâtre est une vraie harpie pour sa bru, l'obligeant aux plus basses besognes ménagères, alors que les demi-frères et sœurs sont chouchoutés et ont le droit, eux d'aller à l'école.
Dans cette vie de misère, Fereiba rêve à son jeune voisin, un ingénieur.
Mais là encore, pas de chance, la famille du jeune homme vient demander la main de ... la demi-soeur de Fereiba !

Je ne continue pas plus loin, car ce serait vous dévoiler toute l'histoire, mais sachez que ça ne s'arrange pas vraiment, au contraire, cela va de mal en pis !!!

Si vous aimez les tragédies, ce livre est fait pour vous...






Nadia Hashimi est née à New York.
Ses parents ont quitté l'Afghanistan dans les années 1970 avant l'invasion soviétique.
Ils sont retournés dans leur pays d'origine pour la première fois en 2002 avec leur fille.
Un voyage marquant pour Nadia Hashimi qui découvrit l'histoire et la culture afghanes.




...

samedi 20 janvier 2018

191 - "Le Gourou de la Baltique" de Mikaël Bergstrand





Le troisième volet de la trilogie "Les plus belles mains de Delhi" et "Les brumes du Darjeeling"


"Le Gourou de la Baltique" c'est la suite des aventures de Göran, notre Suédois dépressif et de Yogi, son copain, un indien tonique et optimiste.

Göran est toujours aussi "gnan-gnan", pas très futé et on a envie de le secouer pour le réveiller de la torpeur dans laquelle il semble se vautrer avec délice.

Quant à Yogi, il ne change pas non plus : toujours positif, généreux et drôle.

Cette nouvelle histoire fait donc suite à "Les plus belles mains de Delhi" et "Les brumes du Darjeeling" que j'avais beaucoup aimées et dont vous trouverez les critiques :
- à la chronique du 26.11.2017
- et à celle du 14.10.2017

Cette fois-ci Mickaël Bergstrand nous emmène en Inde pour le mariage de Yogi et il revient très vite en Suède où Yogi le rejoint pour faire du commerce !




Yogi n'importe pas seulement en Suède, ses somptueux pashminas, il importe sa culture, sa religion et surtout son incroyable philosophie positive. Vous pouvez compter sur Yogi pour vous plonger dans des aventures cocasses, drôles et rocambolesques et vous retourner une situation en un rien de temps.




Avec lui, nous découvrons la vie en Suède avec des personnages pour certains, un peu agaçants, pour d'autres, au contraire très attachants. Mikaël Bergstrand n'est pas très tendre avec ses compatriotes !




Il y a aussi une place plus importante pour la mère de Göran, incroyablement jeune et dynamique (à l'inverse de son fils) et de son richissime mari qui passe son temps à titiller le paresseux Gorän.

On retrouve dans ce roman, toute l'autodérision de Mikael Bergstrand, sa spritualité et son humour.


Un roman léger, agréable à lire, mais que j'ai moins apprécié que les deux premiers...




 


Mikael Bergstrand est né en 1960 à Malmö en Suède.
Il est journaliste et écrivain.
Il a vécu et travaillé à New Delhi plusieurs années.
Ses ouvrages, dans l'ordre :
- Les plus belles mains de Delhi (2014)
- Dans la brume de Darjeeling (2015)
- Le gourou de la Baltique (2016)


...





 

samedi 13 janvier 2018

190 - "Le Charretier de la Providence" de George Simenon






Un drame humain dans l'univers des mariniers

"Le Charretier de la Providence" n'est pas un roman policier ordinaire. C'est surtout l'histoire d'un drame humain qui devient particulièrement poignant dans les dernières pages du livre.

Ce drame c'est celui d'un homme qui a été abandonné par celle qu'il aime et que le plus grand des hasards fait qu'il la rencontre à nouveau.

La  victime s'appelle  Mary et c'est la troisième épouse de Sir Walter Lampson, colonel en retraite de l'Armée des Indes. Celui-ci navigue sur son yacht,le Southern Cross au rythme des écluses, pour rejoindre l'île de Porquerolles où il y possède un Fort.

La jeune femme a été retrouvée dans l'écurie de la péniche "Providence".
Que venait faire cette nantie et cette oisive dans la paille d'une pauvre écurie ???

Les soupçons de Maigret se portent bien évidemment sur le (vieux) mari et sur son entourage.
En effet, le colonel qui avait l'habitude de se pochtronner sévèrement, voyageait avec sa maîtresse, une certaine Mme Negretti, alors que Mary, sa propre femme s'envoyait en l'air avec Willy Marco, le meilleur ami de celui-ci...

Un second meurtre semble donner raison à Maigret, quand Willy Marco, l'amant est assassiné à son tour.

Eh bien, si vous aussi comme Maigret, vous pensez que le mari alcoolique est coupable, vous avez tout faux !!!

Georges Simenon va nous balader, c'est le cas de le dire, au rythme lent des péniches (qu'il suit en vélo !) dans cet univers des mariniers et des éclusiers, typique des années vingt. C'est un monde humble où les hommes travaillent dur et où les femmes si discrètement humaines se donnent aussi de la peine dans des paysages sinistres battus par la pluie.


"Le Charretier de la Providence" est un roman remarquable par son écriture, sa construction et la charge émotionnelle qu'il dégage.








 Georges Simenon, est né à Liège (Belgique) le 12 février 1903 et mort à Lausanne (Suisse) le 4 septembre 1989.

D'abord journaliste, auteur sous différents pseudonymes de romans populaires, il créa en 1931 le personnage de Maigret qui le rendit universellement célèbre.

Il publia sous son nom plus de 200 romans, 155 nouvelles et 25 textes autobiographiques.


...